Kit de survie pour un dialogue avec un artisan

Dans notre monde actuel, il est devenu normal de se faire racketer par les artisans.
– Régler une antenne de tv? 300 euros!
– Faire un contrat de révision de chaudière? 270 euros!
Et j’en passe…

L’individualisme et l’argent facile sont devenus des caractéristiques premières dans notre société actuelle.
Face à cela, voici un kit de survie des questions et attitudes essentielles à avoir pour ne pas se faire dépouiller par un artisan :
1. toujours demander le prix par téléphone avant quelconque déplacement
2. toujours demander combien est facturé le déplacement / l’intervention
3. si la personne doit se déplacer pour pouvoir faire le devis, demander combien le déplacement est facturé.
4. sur tous les prix énoncés, demander si les prix sont hors taxe ou ttc
5. confirmer tous les éléments (prix annoncé, frais déplacement, ttc vs ht) en fin de conversation
6. tout noter par écrit ou mieux, si votre téléphone le permet, enregistrer la conversation (utiliser par exemple “call recorder” app on android phone)
7. lorsque la personne vient, clarifier avec elle dès son arrivée le coût total convenu
8. ne payer que cela et rien de plus
9. dire non et être ferme dans le cas contraire

Dans mon cas, j’ai appelé pour ouvrir un contrat d’entretien de chaudière:
– prix annoncé par téléphone: 208 euros (déjà hors de prix)
– finalement ça m’a coûté 270 euros pq:
– le prix était hors taxe
– le déplacement n’était pas compris
– soit disant que le prix qu’on m’avait annoncé n’était pas 208 euros mais 218 euros

=> C’est la dernière fois que je me fais avoir de cette manière.
270 euros une révision de chaudière qui a duré tout au plus 1/4h. De qui se moque-t-on ?

Lorsque l’état impose qq chose par la loi (dans ce cas d’avoir un forfait entretien de chaudière) il devrait fixer un prix maximum.

Post a Comment

Your email is never published nor shared. You're allow to say what you want...