Private equity = racket légalisé – et les moutons en redemandent…!

Le Carlyle group, un des plus grands groupes de private equity au monde, prépare son entrée en bourse et dans ce cadre se retrouve contraint à ouvrir ses comptes, jusque là bien gardés dans le secret.

Sur la seule année dernière, en pleine crise mondiale, les trois fondateurs se sont octroyés 400 millions de dollars en cash, en plus de leur salaire de 4 millions de dollars ainsi qu’une distribution de bénéfices de 200 millions de dollars.
Ce qui est effrayant, c’est l’indifférence totale dans laquelle de telles actions sont réalisées.

La société devrait être outrée par de tels montants mais il n’en est rien. Un léger bruit de fond, rien de plus.
Combien de temps la société va-t-elle permettre cela?
Trop longtemps malheureusement, pq tout le monde aimerait avoir une telle place et personne ne veut rien y changer.
La preuve criante est l’existance (et le succès toujours plus grand) de l’euro million.

Dommage pour l’humanité.

Et pendant ce temps les fonds de pensions et autres fonds d’investissements vont continuer à investir les fonds des particuliers auprès de telles institutions, participant à la ruine collective et à la décomposition de la société à laquelle nous sommes en train d’assister au quotidien.
LaFontaine est éternel. Selon que vous serez puissant ou misérable…

sources

Post a Comment

Your email is never published nor shared. You're allow to say what you want...