Hedge funds = autre racket légalisé – et les moutons en redemandent encore!

Dans la lignée des fonds de private equity, les gérants de hedge funds font exactement la même chose.

En pleine crise financière, avec des rendements de -30% et des pensions mises en périls, les gérants de fonds s’en mettent plein les poches avec des fees à faire pâlir.

Une fois de plus la société ne bronche pas, tout est normal, pas de problème, circulez.

Dans l’article de The Economist, le message est on-ne-peut-plus-clair:

Entre 2008 et 2010, les gérants de fonds ont touchés plus de 100 milliards de dollars en fees (frais) alors que les performances étaient désastreuses sur cette même période, crise mondiale oblige.

Et cela parait normal.

Sur le long terme, (1988-2010), la performance moyenne des hedge funds a été de 7% avant fees, et seulement 2.7% après fees, soit moins que les obligations du trésor américain, réputées sans risque.

Et personne n’est gêné par ces chiffres. Pourquoi? Parce que les personnes investissant les fonds dans ces hedge funds en profitent pour prendre une part du gâteau au passge. Tout est fait dans la légalité, bien sûr, mais cela n’en reste pas moins totalement irrésonnable et irresponsable. Comme à l’accoutumé, ceux sont les personnes en bout de chaîne (les investisseurs initiaux, vous, moi) qui se font littéralement avoir pour ne pas dire racketer.

Ainsi va le système. Un conseil, investissez directement votre argent sans intermédaire.

Le monde de la finance est en train de vider le monde occidental de ses richesses dans une indifférence totale. Elle a un boulevard immense devant elle, fruit du mattraquage des valeurs de l’individualisme pendant les dernières décénnies.

sources

Post a Comment

Your email is never published nor shared. You're allow to say what you want...