Plan de relance 2008 de N. Sarkozy : oui mais…

J’ai découvert le plan de relance de N. Sarkozy, pour aider la France à sortir de la récession.

oui

J’avais un a priori très négatif concernant ce plan de relance. Quelques jours avant sa publication les rumeurs allaient bon train dans la presse et résumaient ledit plan à une prime de 1000 euros pour changer sa voiture. J’étais tout simplement furieux. Relancer l’économie par une simple prime pour changer sa voiture est tout simplement jeter l’argent par les fenêtres, c’est le donner à des personnes qui n’en ont pas besoin, et n’est qu’une relance court-termiste qui ne dure pas.

Finalement, le plan est beaucoup plus complet que ça, et la-dite prime n’en est qu’une infime partie. Le plan passe par la construction de voies de TGV, la relance des investissements d’organismes semi-privés/publics (EDF,GDF, RATP, La Poste…), la construction de logements sociaux, une défiscalisation des embauches et bien d’autres.

En d’autres termes, la relance par l’investissement est privilégiée par rapport à la relance par la consommation. Je suis tout à  fait d’accord avec cette philosophie. Donner de l’argent pour aider les ménages à consommer à certes un effet immédiat (outre l’aspect populiste de la méthode) mais ne va pas plus loin et s’essoufle très rapidement. Un exemple : la prime de noël. Une fois que les achats réalisés avec les deniers publics ont été réalisés, que reste-t-il pour la personne ayant reçu la prime ? Rien. Tandis que la relance par investissement s’attaque aux causes profondes et essaient de créer des emplois par des “grands travaux”. Les emplois permettent d’avoir un salaire, donc une source de revenue durable, qui permet de relancer la consommation. De plus, les infrastructures construites bénéficient au pays entier et permettent de le moderniser et le rendre plus compétitifs. Le hic de la relance par investissement est que son effet est à long terme, et à un côté moins populaire que la politique consistant à donner de l’argent à tout un chacun.

Certains préfèrent le feu de paille, personnellement je prèfère le feu de bois.
Distribuer l’argent des autres (ie. des contribuables) est facile, le faire fructifier est un art autrement plus difficile.

mais

Je suis donc a priori plutôt satisfait par ce plan de relance. J’ai également plusieurs incertitudes.

Premièrement, et de loin la plus grande, je crains que ce plan long-termiste reste simplement sur le papier et ne soit pas suivi de faits dans la réalité. En d’autres termes, je crains que ce ne soit qu’une annonce médiatique. Je dois avouer que jusqu’à présent je n’ai pas vraiment été convaincu par la performance de notre chef de l’état en matière de relance juste de la France.

Deuxièmement, mon point porte précisément sur le caractère “juste” de la relance. Les oubliés de ce plan de relance sont les employés ! Certes l’Etat impulse les investissements et encourage les entreprises à faire autant, cependant j’aurais également aimé un volet de ce plan allant vers plus de justice sociale. Pourquoi les grandes entreprises font des profits de plus en plus gros, et les salaires stagnent ? Il est certes important de créer des emplois pour ceux qui n’en ont pas, mais permettre aux salaires les plus faibles d’avoir des revenus un peu plus important permet aussi de relancer l’économie.

Mais ce point-ci est beaucoup plus compliqué à mettre en oeuvre, il est vrai. Il s’agirait pour l’Etat de forcer les entreprises à une meilleure distribution des richesses, sans pour autant tomber dans l’ingérence ou l’économie socialiste plannifiée (aujourd’hui on fixe les niveaux de tous les salaires, demain des prix, et après demain on se retrouve 70 ans en arrière en URSS avec dans 20 ans une nouvelle guerre mondiale).

Bref, des doutes sur la mise en application du plan, et un manque flagrant de prise en considération des salariés sont les deux points qui me gênent le plus dans cette relance. Sinon sur le fond (privéligier l’investissement – ie. le long terme – à la consommation – ie. le populisme court-termiste), j’adhère et j’applaudis.

L’échange d’idées enrichit le débat. N’hésitez pas à communiquer votre opinion.

sources

Post a Comment

Your email is never published nor shared. You're allow to say what you want...